Rendement des éoliennes

Rendement des éoliennes : 25%#

Source : Étude sur le rendement d’une éolienne

La production annuelle électrique d’une grande éolienne en Wallonie n’est que de 25 % de sa puissance nominale. Telle est la conclusion d’une étude menée en partenariat avec UCLouvain, et Wallonie énergie SPW.

La puissance débitée par une éolienne dépend de la vitesse du vent. Par conséquent, la majorité du temps, l’éolienne ne fonctionne pas à puissance nominale (PN), le vent n’étant généralement pas suffisant pour garantir cela. C’est un des arguments des détracteurs des éoliennes. En effet, comparé à des centrales électriques traditionnelles basées sur les énergies fossiles (typiquement une centrale TGV) ou le nucléaire qui peuvent fonctionner de manière continue proche de leur puissance nominale, une éolienne fonctionnera principalement à une puissance inférieure à PN. Du coup, il faudra une puissance installée supérieure avec des éoliennes qu’avec des centrales classiques pour atteindre une même production d’énergie annuelle. C’est un argument assez controversé bien que techniquement très clair. Le but n’est pas de faire le point sur ce sujet. On reprend juste ici l’argument.

Une manière de chiffrer la production d’une éolienne est de rapporter sa production électrique annuelle en nombre d’heures de fonctionnement à puissance nominale. En d’autres termes, on calcule le nombre d’heures que l’éolienne doit tourner à puissance nominale pour débiter la même production électrique annuelle (avec un vent dont la vitesse varie).

Typiquement, la production annuelle électrique d’une grande éolienne en Wallonie correspond à 25 % du temps à puissance nominale. »

Lire l’étude complète