Paysage avant-après

Le paysage saccagé#

Ronquières avant Ronquières après Le paysage appartient à tous. Il fait partie de notre patrimoine et il est de notre devoir de le conserver pour les générations futures. Le projet éolien du plateau de la Gratière le saccagerait pour très longtemps. Le photo-montage illustre comment un projet anarchique peut ruiner un beau paysage paisible et reposant.

La photo est prise depuis le carrefour de la chaussée de Bornival et de la chaussée de Soignies en regardant vers l’ouest.

La tour de Ronquières a une hauteur de 130 m. et les éoliennes, 180 m, placées de surcroît sur des sommets.

La convention Européenne sur le paysage précise que “Le paysage est une partie de territoire, telle que perçue par les habitants du lieu ou les visiteurs, qui évolue dans le temps sous l’effet des forces naturelles et de l’action des êtres humains. La « politique du paysage » est donc l’expression de la prise de conscience par les pouvoirs publics de la nécessité de définir et mettre en œuvre une politique du paysage. Le public est invité à jouer un rôle actif dans sa protection, pour conserver et maintenir la valeur patrimoniale d’un paysage, dans sa gestion, pour accompagner les transformations induites par les nécessités économiques, sociales et environnementales, et dans son aménagement notamment pour les espaces les plus touchés par le changement, comme les zones périurbaines, industrielles ou les littoraux, notamment." Source: La Convention européenne du paysage